Le jeu de l’interview 🗣

Vous avez les réponses, mais aucune idée de comment vous y prendre pour bien les formuler ou les organiser ? Ne vous inquiétez pas, Théophile va vous expliquer comment devenir le meilleur intervieweur au monde ! 

Préparer une interview n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Comme le dit si bien notre cher customer success manager, Théophile, « Ça ne s’improvise pas« . Voici donc quelques petits conseils pour vous aider à préparer les vôtres.

 

Le format

Le format de l’interview est sans doute l’un des plus utilisés dans le monde de la vidéo d’entreprise. Ce dispositif journalistique permet – ou tente dans tous les cas –  d’obtenir des réponses aux questions que tout le monde se pose. Encore faut-il bien les identifier.

Imaginez un peu : vous êtes face à Mark Zuckerberg – fondateur du réseau social Facebook -, vous n’avez pas préparé vos questions et une fois face à lui vous improvisez. Vous entamez le dialogue. La discussion est fluide. Vous lui demandez comment se porte Facebook et ses derniers partenariats. L’interview se termine et vous vous rendez compte que vous avez complètement oublié de lui poser la moindre question quant à la polémique autour du stockage des données personnelles de chaque utilisateurs… Une belle opportunité manquée à cause d’un entretien que vous avez laissé dériver vers une simple conversation.

Aussi faut-il avoir en tête que si les questions sont bien posées, il y a de fortes chances pour que les réponses soient limpides. Tellement limpides que vous n’aurez même pas à faire figurer vos questions – manuscrites ou orales – et vous finirez avec une vidéo plus courte et plus dynamique. Raison de plus de bien rédiger vos questions. Attaquons justement la rédaction.

 

L’écriture

Toujours garder la liste des questions à portée de main lorsqu’on rencontre quelqu’un dans le but de lui soutirer des informations. Ça vous l’avez compris.

Au delà de ça, Théophile comme le reste de la rédaction de Play! vous conseille de rédiger les éventuelles réponses, en plus des questions. Effectivement, si vous prévoyez quelques réponses de la part de votre interlocuteur, vous pouvez prévoir des questions rebonds. Il s’agit de questions « imprévues » qui se faufilent dans la discussion avec votre intervenant pour être sûr de ne pas rater une autre occasion de récupérer quelques informations.

La qualité de rédaction de vos questions doit aussi témoigner d’une certaine rigueur. Si vous avez la liste des interrogations sous forme de notes légèrement barbares, vous risquez de ne pas trouver les bons mots au moment fatidique. Un mot mal choisi ou peu précis peut faire virer votre interview au drame. Le speaker pourrait se vexer, ou plus simplement ne pas comprendre la question, et donc répondre à côté… Ce serait quand même dommage de mettre en place une telle préparation pour être inefficace pendant cette fameuse rencontre.

 

Vous avez désormais toutes les clés en mains, à vous de réaliser de belles interviews maintenant !


En attendant notre prochain article, voici quelques vidéos qui sauront vous apprendre comment devenir un grand réalisateur de films d’entreprise.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *