Comment réaliser dix vidéos en moins de deux heures ?

Notre collaborateur des US Rewan a lancé un challenge à EasyMovie France : réaliser dix vidéos en moins de deux heures. Comment avons-nous fait pour les réaliser et quel a été le résultat de ce challenge ? 

 

Étape 1 : Créer un format simple

Avant de ne commencer à tourner vos vidéos, il faut avoir trouvé le sujet et les questions à poser. Si vous êtes créatif, listez toutes les idées qui vous viennent en tête. Si vous voulez vous inspirer, reprenez les formats à succès comme les Fast & Curious ou inspirez-vous d’autres idées présentent sur le web. L’avantage de ces formats est que le storyboard utilisé est toujours le même. Seuls les intervenants changent.

Nous avions pour idée de mettre en avant nos équipes de développeurs. Le format questions/réponses proche du Fast and Curious s’est imposé. Une fois les cinq questions trouvées, il nous restait simplement que le template à créer. Une fois ce dernier conçu, nous pouvions passer à l’étape suivante, à savoir, le choix du lieu de tournage.

 

Étape 2 : Choisir le lieu de tournage

Déterminer votre lieu de tournage va dépendre essentiellement du type de vidéo que vous voulez réaliser. Pour une interview vidéo classique, faites en sorte que vos collaborateurs soient assis. Privilégiez un fauteuil, un tabouret ou encore un pouf pour les interviews relax. L’objectif ici est qu’ils soient confortablement assis pour les rassurer face caméra. Concernant le lieu de tournage, vous pouvez filmer dans une salle, en plein milieu d’un open space (pour les plus courageux et équipé d’un micro-cravate).

 

Pour les micro-trottoirs, faites attention à ne pas avoir de parasites sur vos vidéos comme des poubelles, des travaux ou des  cris en arrière plan. Enfin, vérifier bien vos rushs en fin de tournage car le vent peut rendre impossible l’écoute de votre vidéo.

De notre côté, nous avons choisi de mettre en arrière plan un fond d’une couleur unie pour éviter de changer de lieu. Nous devions ensuite interpeller un grand nombre de personnes en un minimum de temps. L’avantage de mettre cet arrière plan est que les collaborateurs peuvent défiler plus rapidement sans devoir déplacer le matériel à chaque prise.

 

Étape 3 : Attraper les « acteurs »

Si définir le lieu de tournage était la partie la plus facile, attraper vos collègues est un peu plus compliqué. Certains vous diront qu’ils n’ont pas le temps, d’autres vous promettent d’être là mais repoussent en raison d’ un imprévu et ainsi de suite. En clair, trouver un intervenant n’est pas si facile, enfin, presque.

Quand vous proposez à un collaborateur de tourner une vidéo, sa première pensée est qu’il devra trouver du temps pour y participer. Rassurez vos collaborateurs en leur proposant non pas de faire une vidéo mais de répondre à cinq questions en une courte phrase. Ils vous diront alors qu’ils auront le temps de vous aider.

Nous sommes allés voir les développeurs un par un lors de leurs pauses ou en plein travail pour leurs demander s’ils avaient une minute à nous consacrer. Nous les emmenions alors dans la salle où le matériel était déjà prêt, et nous tournions la vidéo en suivant le storyboard adapté.

 

 

Étape 4 : Le résultat

L’objectif de ces vidéos était d’annoncer que nous recrutions. Les dix vidéos ont été produites en un peu moins de deux heures et tous les collaborateurs ont accepté de participer. L’effet a été multiple : les vidéos ont eu du succès sur les réseaux sociaux d’une part et d’autre part chaque collaborateur a adoré faire sa vidéo. De plus, cela a aussi permis aux équipes en interne d’en savoir un peu plus sur leurs collaborateurs.

Retrouvez toutes les vidéos sur notre page LinkedIn ou notre chaîne YouTube. Si vous voulez réaliser vos propres vidéos, visitez notre site Internet.


Découvrez nos autres articles ci-dessous :

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *