Le langage corporel : croiser les bras, ça veut dire quoi ?

Saviez-vous que votre corps raconte beaucoup de choses ? Votre posture peut compléter autant que contredire un discours oral, alors première leçon pour apprendre à parler le langage du corps : les bras croisés.

Contrairement à certaines idées reçues à ce propos, croiser les bras en parlant n’a pas un effet systématiquement néfaste sur vos interventions. Pour vous le prouver nous vous avons dégoté un commercial qui saurait vous vendre une voiture sans jamais ouvrir la bouche tant son sens de l’apparence est aiguisé : Robert.

Vous ne passerez pas !

Commençons par ce que vous savez probablement déjà. Croiser les bras en vidéo c’est comme croiser les bras pendant un entretien, cela peut tout de suite être interprété comme une barrière entre vous et votre interlocuteur. Si l’on prend un peu de recul sur cette posture, croiser les bras revient techniquement à une auto-étreinte. Pourquoi s’étreindre si ce n’est pour se rassurer soi-même ? Bien qu’inconsciente, il s’agit là du type d’interrogation que peut susciter votre corps chez la personne qui regarde votre vidéo.

Si l’on en vient à se dire que vous essayez de vous rassurer, alors par extension on finit par se demander ce que vous vous reprochez. De telles questionnements sont à éviter au maximum. Comme le précise Robert, créer une distance en croisant les bras alors que vous êtes en train d’énoncer tous vos objectifs de l’année prochaine ne va en rien vous aider à paraître confiant. Les internautes avertis pourraient même penser que vous avez peur quant à l’avenir de votre entreprise.

Néanmoins, ne vous bloquez pas les bras de chaque côté du corps non plus. Cette posture peut vous aider dans certaines circonstances comme nous allons vous le montrer tout de suite.

Ah bah si ça passe !

Et oui ! Croiser les bras peut aussi accentuer la même confiance en soi dont nous parlions juste avant. L’exemple choisi par votre commercial préféré, à savoir celui des vigiles aux entrées des boîtes de nuit, n’est pas le moins pertinent. Après vérification, retenez qu’il n’est pas évident de trouver une caricature de videur avec les bras tombants. Les occupants de ce poste sont rarement engagés pour leur timidité ou leur science de la nuance, vous vous en doutez bien. Cela permet de très bien illustrer les vertus plus salutaires des bras croisés.

Si ceux-ci sont souvent représentés avec un bras au dessus de l’autre c’est parce qu’ils ont le pouvoir de dire oui ou non et que s’ils ne souhaitent pas revenir sur leur décision, ils en ont le droit. C’est pareil face à une caméra. Vous n’avez pas a vous poser de questions lorsque vous explicitez les résultats de votre entreprise. N’ayez pas peur de parler d’actions effectuées et terminées avec les bras devant votre thorax. Cela donnera un air aussi affirmé mais jamais suffisant pour autant. Pensez qu’il peut être très avantageux d’avoir l’air campé sur sa position selon le sujet évoqué.

Maintenant vous savez qu’il n’est pas interdit de croiser les bras, il faut juste savoir quand le faire. Si vous avez quelques questions sur certaines postures, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires, nous tâcherons d’y répondre en vidéo.


En attendant le prochain épisode, voici quelques unes de nos vidéos sur le média training :

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *