[5/6] Tuto lumière : Un projecteur pour une vidéo

Vous n’avez pas de studio de tournage à disposition ? Et bien ça tombe bien, nous non plus ! Il n’y a pas besoin d’une multitude de projecteurs pour une bonne vidéo d’entreprise. Vous pouvez nous croire, on en a fait plus d’une à l’aide d’un seul panneau LED. Notre customer success manager expert en lumière, Boris, vous explique comment faire. 

Vous le savez déjà, pour bien éclairer un speaker, une seule lumière ne suffit pas. Ce n’est pas pour autant qu’un seul projecteur n’est pas suffisant. Le fait est que vous pouvez utiliser en complément d’autres sources que des panneaux LED comme ceux que nous affectionnons tant. Nous allons  vous apprendre à devenir de vrais McGyver ! Attention, il n’est pas question de vous dévoiler comment faire un short à l’aide d’une paire de ciseaux et un jean, mais bien à créer une belle image avec un seul projecteur.

 

La lumière clé

Disons les choses : « lumière clé » ce n’est pas terrible. Dans le monde de l’audiovisuel nous préférons utiliser le terme anglo-saxon de « key light« . Ces mots sont utilisés pour désigner la lumière principale. En bref, il s’agit de la lumière la plus évidente, celle qui est le plus en face de l’interlocuteur. Faites attention à ce qu’elle ne soit pas trop en face non plus. Mieux vaut la placer de manière à ce qu’elle mette en valeur un profil plus que l’autre.

Cette même keylight n’est en aucun cas un projecteur à acheter. A vrai dire, elle peut être une lampe de chevet comme elle peut être le soleil qui passe par la fenêtre. C’est à vous de décider quelle sera la lumière principale de votre image en vous adaptant aux conditions lumineuses environnantes. Cela vaut essentiellement pour les prises de vue en intérieur bien entendu.

 

La disposition

Comme nous le disions quelques lignes auparavant, une seule lumière ne suffit pas. Il faut donc que votre seul et unique projecteur LED intervienne lorsque vous êtes en possession de votre seconde source de lumière. Nous en évoquions quelques exemples précédemment mais la fenêtre reste le « must-have » niveau projecteur d’appoint.

Boris le dit très bien dans la vidéo : une source à gauche, une autre à droite, le tout disposé de manière à ce que votre intervenant marque un quasi-angle droit entre vos deux sources. Le but est que ses deux profils soient couverts par de la lumière. L’idéal est qu’à la fin, son visage soit éclairé de façon homogène.

En pleine journée il y a des chances pour que votre panneau LED serve de lumière complémentaire pour rattraper les ombres causées par le soleil. N’oubliez pas que cet outil est réglable en intensité comme en température de couleur. Ce serait vraiment dommage de ne pas profiter de toutes les vertus offertes par ce dernier.

 

Plus qu’un épisode et vous serez enfin parés à illuminer les plus grands films d’entreprises ! Tout le monde ne s’appelle pas Vilmos Zsigmond, Christopher Doyle ou encore Boris Rouah, mais une chose est sûre : plus vous pratiquerez et plus vos films seront beaux. Alors n’hésitez pas à nous envoyer vos plus essais audiovisuels les plus aboutis !


Découvrez nos autres tutos ci-dessous :

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *