[2/6] Tuto lumière : que la lumière soit ! 😎

Sans vouloir entrer dans un débat provocateur et interminable, la rédaction de Play! semble unanime à ce sujet : bien voir le speaker est plus agréable qu’un intervenant difficile à distinguer… Boris – customer success manager – vous a montré il y a quelques jours comment bien éclairer la personne en face de la caméra en intérieur. Cette semaine nous nous déplaçons juste à l’extérieur pour une problématique similaire.

 

Sans une bonne lumière, votre vidéo peut rapidement devenir une corvée pour les internautes qui s’intéressent à votre entreprise. La personne qui s’occupe du cadre lors d’un tournage doit également s’assurer de quelques paramètres lumineux avant de crier « ACTION ! ». Et cela vaut autant en intérieur, qu’en extérieur, comme nous allons le voir maintenant.

 

Le téléphone projecteur.

Avant de rentrer dans le concret, il faut bien avoir en tête que les problèmes de lumière ne viennent pas toujours des sources aux alentours. Un soleil aux caprices exaucés par les nuages ou des ombres disgracieuses issues d’un lampadaire aux rayons verdâtres ; quel que soit le problème rencontré, vérifiez bien que votre mise au point comme votre diaphragme sont bloqués. Boris le dit déjà très bien dans sa vidéo : il suffit d’appuyer quelques secondes sur le visage de votre interlocuteur et cela se fera automatiquement.

Sans passer par cette étape, la lumière traversant l’objectif de votre mini-caméra risque d’être complètement aléatoire et de changer toutes les trois secondes. C’est notamment à cause ce genre d’oublis qu’une vidéo d’entreprise peut s’avérer ratée. De simples défauts d’images peuvent – selon leur niveau de gravité – délocaliser l’attention portée par votre public sur votre discours jusqu’à ces hoquets visuels.

 

Walking on sunshine 🎼.

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de tourner en dehors de vos locaux, vous verrez que le soleil est générateur de lumière – bon là on ne vous apprend rien, c’est juste pour la formulation – mais également générateur de problèmes – on vous avait prévenu. Ce n’est pas pour autant qu’il faut fuir ses rayons. Bien au contraire, profitez de son éclairage pour gommer les éventuels défauts de visage ou pour adoucir les traits du faciès.

Et même s’il vaut mieux « s’exposer un peu plus au soleil » comme le chantait une grande poétesse des années 2000, n’oubliez pas qu’il ne faut jamais – JAMAIS – filmer à contre-jour. Il est vrai que quelques silhouettes au cinéma peuvent témoigner d’une certaine sensibilité artistique de la part du réalisateur, tandis que dans une vidéo d’entreprise, celles-ci vont seulement créer un sentiment d’étrangeté.

Néanmoins, faites bien attention à la direction de la lumière que ce projecteur géant vous propose. Selon la météo, entre midi et 14h nous vous recommandons de ranger vos caméras pour les ressortir dans l’après-midi ou le lendemain matin. Si nous évoquons ces horaires précis ce n’est pas seulement pour que vous puissiez savourer tranquillement votre plateau de fruits de mer en terrasse. Le soleil étant à son zénith à ce moment, il risque de créer des ombres trop directes sur votre visage. C’est un peu comme les spots au plafond dont nous parlions dans l’épisode précédent.

C’est fini pour ce qui est de l’éclairage en extérieur mais en aucun cas pour les tutos lumière de Boris. N’hésitez donc pas à évoquer en commentaire les problématiques lumineuses que vous rencontrez lors de vos tournages. Nous y répondrons en vidéo bien sûr. 🌞


Si vous les avez manqué, retrouvez nos autres tutos :

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *