Tuto : Semaine EasyMovienne

Cela fait déjà plus de quatre mois que régulièrement sur la chaîne YouTube d’EasyMovie nous postons assidûment des vidéos. Que ce soit des témoignages clients ou des  interviews, ces sujets vous parlent et c’est pour ça qu’aujourd’hui, nous avons décidé de nous attarder sur notre format le plus utilisé : le tutoriel.

 

Qu’il soit éditorial, qu’il parle de média training, de lumière,  ou de montage, le tutoriel est le format efficace pour expliquer un sujet. Afin de l’automatiser, nous vous expliquons comment nous nous y prenons pour créer un tutoriel façon EasyMovie en moins d’une semaine.

Lundi au soleil.

En début de semaine, on commence tranquillement chez les Content Managers par de l’organisation. La première clé de notre efficacité c’est justement ce temps que l’on prend à réfléchir au déroulement de notre semaine. Pour ça, nous sommes aidé d’un tableau permettant de programmer nos diffusions et, par la même occasion, d’évaluer nos priorités.

Une fois le sujet choisi, il ne nous reste qu’à trouver le parfait intervenant disponible, le lieu et d’écrire la première version de notre texte.

Mardi on se prépare…

En effet, ce n’est pas parce que notre tournage est calé et notre intervenant trouvé, que nous pouvons nous reposer sur nos lauriers ! Au contraire, afin de réduire le temps de tournage, une bonne préparation est nécessaire. Se contenter d’écrire le scripte à réciter est un bon début mais ça n’est pas suffisant. Après avoir relu nos écrits, il est vite facile d’être inspiré quant à la réalisation de notre tuto. Un plan d’illustration en plus, une voix-off pour mettre en avant une information, une valeur de plan plutôt qu’une autre… Toutes ces idées nous viennent avant le tournage car elles demandent un minimum de réflexion.

Une fois cela fait, nous avons pris pour habitude de rappeler à notre intervenant que le tournage a lieu le lendemain, et nous en profitons par la même occasion pour lui envoyer ce scripte bien détaillé afin qu’il sache précisément ce qui va se passer demain.

Mercredi c’est le jour J !

Enfin, on attendait ce jour avec tant d’impatience : le tournage. Quelques minutes avant celui-ci nous nous assurons bien d’avoir tout le matériel et de le mettre en place histoire de ne pas faire patienter notre intervenant. Dès que tout est installé, nous ne nous empressons pas de tourner, il est toujours utile pour nous et nos intervenants de revoir ensemble le scripte. Cela permet de déceler quelques détails à y faire paraitre ou trouver d’autres tournures de phrases qui conviendraient mieux à l’intervenant.

Il est important à nos yeux que notre speaker soit content et en confiance car cela se ressentira dans notre vidéo.

Jeudi c’est pas fini.

Et non ! Ça n’est pas tout à fait terminé, il reste l’étape de la postproduction. Le montage est crucial pour mettre bout à bout cette vidéo. Fort heureusement, avec ce scripte très bien travaillé, l’étape du montage est quelque peu simplifiée. Nous savons quelles sont les indications à écrire et ne nous reste plus qu’à définir les mots-clés à mettre en avant dans la vidéo.

Pendant que la vidéo est en cours de montage,  notre travail n’est pas terminé. On en profite pour créer la miniature, la photo mise en avant sur YouTube, la description qui accompagnera la vidéo et son titre sur les multiples réseaux sociaux sur lesquels nous allons publier. La plupart du temps, nous relayons nos vidéos sur notre blog et cela nécessite d’écrire un article d’approfondissement. Nous en profitons pour commencer à le rédiger ce même jour.

Vendredi c’est reparti !

Enfin, vendredi, dernier jour de la semaine, nous recevons notre vidéo. Après visionnage, il ne peut y avoir que deux solutions : Soit celle-ci ne nous convient pas, parce que nous sommes pointilleux, on la renvoie avec les indications nécessaires, ou alors celle-ci est parfaite. Dans ce cas là, nous ne nous arrêtons pas à notre simple avis ! Nous faisons appel à un persona, terme marketing désignant une personne lambda avec un avis neuf et neutre  à propos de la vidéo. Celui-ci est en mesure de nous dire si la vidéo est compréhensible et si nous n’avons pas fait de fautes passées inaperçues lors de l’evoi du brief. Nous faisons aussi relire notre texte à un persona afin de prévoir en amont la qualité de notre vidéo.

Et quand notre projet est terminé, nous prenons de l’avance en définissant la date de publication sur les réseaux sociaux.
Pour commencer notre prochain lundi avec aisance, dans la joie et la bonne humeur, nous essayons de prévoir le vendredi même l’organisation de notre semaine prochaine.

Et voilà vous savez tous les secrets quant à la réalisation de nos tutoriels en une semaine. Bon nous avons pris une semaine parce que nous utilisons le montage studio. Mais il nous arrive de faire de nombreuses vidéos écrites et publiées le jour même grâce au mode automatique… Mais c’est moins marrant à raconter.

Et vous, combien de temps prenez-vous pour vos vidéos ?


Découvrez les success story de nos clients :

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *